AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
<
 

 Abbie.D.K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abbie Deans Kay

avatar


Messages : 161
Date d'inscription : 07/07/2010

Carte d'identité
Popularité: Populaire
Relation: Célibataire

MessageSujet: Abbie.D.K.    Mer 2 Mar - 1:45


ABBIE DEANS KAY


Identity Card

• Nom : Deans Kay
• Prénom : Abbie
• Surnom : Neil, mais en réalité c'est surtout son nom de scène.
• Âge : Vingt deux ans.
• Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
• Origine(s) : Britanniques
• Groupe : Host
• Type d'host : Idol


Physical Database



Puisqu'il faut un début à tout, commençons par décrire le physique d'Abbie. Au cas ou vous ne le sauriez pas, Abbie est une idol, en clair, quelqu'un qui prend soin de son apparence. Comme tout le monde ? Pas vraiment, plus que la normale, après tout, une apparence négligée ne serait pas bien accueilli.

En réalité, Abbie n'est pas aussi grande que ce qu'elle aurait souhaité. Un mètre soixante neuf pour cinquante six kilos, la demoiselle rêvait petite de longues jambes aussi belles que celles des mannequins. Comme tous les enfants de son âge, elle jouait à la poupée et enviait leurs belles plastiques, leurs tailles fines. Au niveau de son poids, il est vrai qu'elle n'a finalement rien à envier aux autres.

Ses longs cheveux blonds se reposant au niveau du bas de ses omoplates pourraient compenser si la demoiselle n'était pas aussi capricieuse que ce qu'elle est. Une coiffure plutôt moderne, mais pas vraiment structurée, certains de ses cheveux peuvent onduler comme jamais, alors que d'autres donner un effet "lisse" et rester en place. Simplement coiffée d'une raie sur le côté, elle passera légèrement sa main dans ses cheveux pour ne pas qu'ils gênent sa vue. Il en est de même pour ses yeux. D'un bleu magnifique, qui pourrait vous hypnotiser, elle n'en est pas non plus satisfaite. Trop clichés, et trop banales si on veut.

Malgré ses dires, sa taille est fine, marquée par ses hanches, et des formes que toutes femmes se doivent d'avoir. Ses jambes sont élancées, et se terminent pas de petits pieds -du trente six et demi, si vous la voulez comme ennemi, parlez lui en-.

Passons au plus intéressant pour une femme de son âge, les vêtements. A ce niveau là, Abbie surveille avec soin tout ce qu'elle porte, que ce soit en terme de bijoux, sous vêtements ou vêtements quotidiens. Quotidien, le mot est faible. Que vous voyez Abbie en soirée, ou en pleine journée en train d'étudier ou de travailler, le résultat en est le même. La jolie blonde prend un soin extrême pour choisir ses vêtements.

Toujours être remarquée, c'est d'abord le but de cette sélection matinale. Généralement, la demoiselle porte un bustier qui met bien en valeur sa poitrine, une jupe à volants, et pour finir des escarpins. Sans compter ses lunettes. Elle aurait aimé avouer qu'elle les portait par pur esthétique, mais en réalité non. Développant une légère myopie, Abbie doit porter ses lunettes lorsque son attention doit se porter sur des choses un peu trop loin, ou tout simplement pour le travail.


Psychological Database



Mis à part son caractère capricieux, vous ne savez pas grand chose de notre chère Abbie n'est ce pas ? Rassurez-vous, il ne se résume pas seulement à ça. C'est le premier trait de caractère qui fait d'elle une Idol. Ses caprices ne touchent -heureusement pas- son travaille. Enfin pas vraiment. Comment vous expliquer .. Abbie est quelqu'un de plutôt obstiné qui sait ce qu'elle veut. Alors, en présence de masters, elle n'hésitera pas à utiliser ses caprices pour arriver à ses fins. Plutôt rigoureuse, la blondinette ne dépassera jamais les limites qui lui seront imposées à l'Otaku Mansion. Pour dire la vérité, Abbie est polie et respectueuse. Alors les règlements, elle les applique plutôt que de les franchir, et puis à quoi ça lui servirait ?

Intelligente, la jeune femme sait aussi utiliser de ses charmes. N'est pas idol qui veut, n'est ce pas ? De plus, il lui arrive souvent de ressentir le besoin d'étudier dans la bibliothèque. Contrairement aux idées préconçues, les Idols sont intelligentes et ressentent le besoin de s'instruire. C'est donc ce qu'elle fait, bien souvent le soir avant de partir dans sa chambre. Il lui arrive même d'embarquer quelques ouvrages, mais par prudence la demoiselle préfère les lire sur place. Une autre de ses qualités peut se trouver dans sa patiente. « Tout vient à point à qui sait attendre ». Minutieuse, elle passera également un temps fou à terminer un quelconque projet. Abbie aime le travaille bien fait. De plus, elle ne se vexe pas facilement et a appris à compter sur elle tout au long de sa carrière.

On aurait pu dire d'Abbie qu'elle était une croqueuse d'hommes si seulement elle n'avait pas « renoncé » à eux. Depuis son entrée dans l'Otaku Mansion, la jeune femme s'est jurée de ne plus faire des siennes, simplement de se contenter de son travail. Choix judicieux, me diriez-vous. Mais par un accès de colère, ou tout simplement par pure envie, il se peut que la jolie blonde brise son sens de l’éthique.

Impulsive, c’est parfois sans même s’en rendre compte que la demoiselle prend des décisions et agit. La réflexion avant l’action, ce n’est pas parfois pas trop son truc. Un autre de ses défauts peut résider dans sa patience. En effet, si c’est une qualité cela peut très bien être un défaut, du moins chez Abbie. Sa patience cache parfois une grande colère, qu’il vaut mieux éviter, ou encaisser du mieux que vous le pouvez. Parfois lunatique, il est rare d’arriver à cerner la blondinette et d’anticiper ses actions.

Passons aux goûts de la demoiselle. Comme toutes femmes, Abbie aime toutes les frivolités qui permettent d’embellir une personne -escarpins, vêtements à n’en plus voir la fin, bijoux, parfum..-. Mais en réalité, contrairement aux apparences la jeune femme n’est pas si superficielle. Eprouvant un intense dégoût pour le maquillage -pour une raison inconnue d’ailleurs- elle ne mettra qu’une touche de couleur sur ses lèvres et du mascara. Le stricte minimum. Abbie se contrefiche que vous soyez alcoolique à vos heures perdues, ou vous passiez un temps fou le matin pour vous maquiller. Si elle juge votre personnalité intéressante elle n’hésitera pas à vous parler. Ayant rejoint l’Otaku Mansion en grande partie pour son sens du contact, le naturel de la demoiselle apporte également une touche de fraîcheur qui est souvent bien appréciée par les Masters.

A maintenant vingt deux ans, Abbie supporte de moins en moins le chahut des enfants, et les Idols. Comment ça, ça semble étrange ? Concurrence pour concurrence, la blondinette supporte mal la présence d’autres Idols. Que ce soit pour garder sa précieuse clientèle ou que l’attention soit gardée sur elle. Jalouse ? Cela se pourrait.

Background

“Je n'ai hélas aucun souvenir à vous raconter de ma naissance. Comme tout être humain, il fallait bien naître de quelqu'un, et à quelque part, mais je ne m'en souviens pas. Il me semble que c'est normal, non ?”

Reprenant doucement son souffle, Abbie releva ses yeux vers la femme qui se tenait devant elle, assise bien tranquillement sur un fauteuil dont elle avait l'habitude, et exerçant son métier de journaliste comme à peu près chaque jour. Plongeant son regard océan dans celui de la femme, elle ne perdit pas un seul de ses mouvements. On lui avait rapidement appris que les gestes trahissaient la pensée. Le moment n'était pas vraiment propice pour voir si l'apprentissage avait porté ses fruits, mais tant pis. Elle soupira brièvement, et continua.

“J'ai toujours vécu dans la même grande maison. Si je devais y revenir maintenant, je pense que je me souviendrais de la place de chacun des objets. Ma mère s'appelait Megann, elle était d'origine britannique, tout comme mon père en fait. Mais lui, je ne l'ai pas vraiment connu, et je dois avouer que je n'en ai toujours pas envie. C'est un peu compliqué de vouloir entrer en contact avec un homme qui a eut si peu de considération pour ma mère. Il avait envie d'une « vraie » histoire d’amour. Prise au piège pas un homme qui semblait pouvoir combler tous ses désirs, qu’ils soient matériels ou sentimentaux, ma mère a craqué.”

La blondinette pinça sa joue, comme pour chercher d’autres faits qui alimenteraient son récit. Parler de sa fugue volontaire ? De sa carrière au Japon ? Le plus sage était d’abord de parler de sa mère. Le goût amère qui s’installait dans sa bouche n’allait plus lui plaire très longtemps.

“Mais en réalité, elle n’était pas vraiment mieux que lui. Certes, elle m’a conçut, pour je ne sais quelle raison et elle m’a gardée alors que cet homme lui avait dit que leur « amour » était terminé. On peut conclure que c’était purement sexuel, ça ne me vexera pas, il en faut plus. J’étais petite, mais j’avais bien compris que Megann non plus, ne cherchait rien de sérieux en fait. Ca aurait pu continuer longtemps, d’ailleurs c’est ce qui s’est produit. Absente tous les soirs, à mon âge j’avais besoin de quelqu’un pour m’encadrer, pour me faire ressentir que j’étais une petite fille comme les autres, qui devait faire ses devoirs le soir. Mais non. C’est ce genre d’événement qui vous pousse à mûrir, et à porter vos réflexions au de-là des jouets qui entourent votre chambre. Un beau jour, où je regardais par la fenêtre les bourdons butiner les fleurs de cerisiers, j’ai décidé que ma place n’était plus vraiment ici. Mais que faire, lorsqu’on a à peine neuf ans ? ”

Tout ce que la demoiselle disait était la pure et simple vérité. A maintenant vingt deux ans, sa carrière de star nippone devait se terminer d’une manière où d’une autre. Et sa vie en intéressait plus d’un. Alors, elle avait décidé de tout raconter à cette journaliste avide d’informations.

“Je suis restée, jusqu’à ma majorité sous les ordres de ma mère. Ainsi, tout semblait bien aller, et pour tout le monde. Cette mère qui me délaissait prenait du plaisir, et moi je me réjouissais de mon départ. Je n’ai pas attendu bien longtemps. Je suis partie au Japon, avec ma maîtrise un peu faible de l’anglais, pour vivre indépendamment et oublier toutes mes attaches. Quelques mois après, je suis entrée dans la chanson Japonaise, sous le nom de Neil. Quand vous devenez populaire, votre vrai nom n’intéresse plus grand monde, seulement votre potentiel, ou ce que vous pouvez rapporter à votre maison de production. Alors ça m’allait parfaitement bien. Je n’ai pas eu à changer mon physique, rien. Comme toutes les jeunes midinettes qui arrivent à se faire un nom, on m’avait un peu oublié. Mais je suis revenue au devant de la scène il y a de ça un petit moment maintenant. Lassée, en fait, je crois que ce monde là ne me plaît plus. Juste ce statut, qui vous permet de tout obtenir en un claquement de doigt.”

Pressée par le temps, l’interview durait un peu plus de temps que prévu. Une agence indépendante l’avait convoquée pour un tout nouveau travail. Elle n’avait pas tout dit de sa vie, et des nombreuses conquêtes qui avaient brisés son coeur pour qu’il devienne plus fort. Mais après tout, sa manipulation médiatique visait simplement à refaire parler d’elle. « Vous aimez le contacte, et vous me semblez parfaite pour ce que nous avons à vous proposer. Votre carrière vous aidera, mademoiselle l’Idol. » Ce nom lui parlait. Une idol, c’était une jeune star nippone, adulée par le public, non ?

----

Dans la bibliothèque de l’Otaku Mansion, Abbie lisait ce morceau de papier avec nostalgie. Les lunettes posées sur son nez, elle retira et les posa doucement sur la table. Contemplant le domaine à travers la fenêtre, la demoiselle esquissa un petit sourire. C'était finalement ce bonheur éphémère là, qu'elle recherchait.


VOUS


What about you ?

• Prénom et/ou pseudo : Usagi, pour vous servir
• Âge : Bientôt 17 Tu sauras pas, o.k ?
• Comment avez-vous connu Otaku Mansion ? : Franchement ? Je sais pas 8D
• Commentaire sur le forum : C'est beau ! :3
• Remarque libre : POUET-POUET.
• Le code : Validé par Abbie

✄----------------------------------------------------------------------------

« On veut toujours changer notre passé par rapport à notre présent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Abbie.D.K.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otaku Mansion ::  :: Le livre des noms :: Les admis-