AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
<<<<<<<<
 

 « Haruka Hoshino — Pretty girl. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haruka Hoshino

avatar


Messages : 40
Date d'inscription : 09/04/2011
Master attitré : Aucun pour l'instant.
Host préféré : Jade ? nwn.
Humeur : Calme et passive.

Carte d'identité
Popularité: Un peu connu
Relation: Célibataire

MessageSujet: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Sam 9 Avr - 9:43


h a r u k a h o s h i n o


Identity Card

• Nom : Hoshino.
• Prénom : Haruka.
• Surnom : Haru-chan ?
• Âge : 18 ans.
• Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
• Origine(s) : Japonaise.
• Groupe : Hosts.
• Type d'host : Cosplayer - Schoolgirl.
• Fétiche :


Physical Database



Lorsque l'on croise des gens, dans la rue,il est rare que l'on s'attarde trop sur leurs visages ou leurs vêtements, mais on a toujours une petite pensée qui nous traverse l'esprit. Genre " Oh elle est grosse." Ou " Mais quelle poitrine !" ou encore " Qu'il est mignon." lorsque l'on regarde la petite Haruka passé par là, on se dit qu'elle ne devrait pas avoir honte, et cacher son visage, ou cacher son corps. On lui attribue rapidement des mots du genre, mais qu'elle est mignonne, ou alors elle est adorable ou fragile même ou encore coincée.Pour ne pas vous le cacher. La petite Haruka, oui, petite, après tout elle ne dépasse pas les un mètre cinquante huit. C'est ça les japonaises. Petite mignonne et à croqué, non ?

Et si on analysait ce petit corps, du bas montant progressivement vers le haut ? D'accord ? Commençons. Des pieds plats. ce qui lui cause un léger problème avec les chaussures. Etant plus jeune, elle devait mettre ses chaussures a l'envers histoire de pouvoir s'habituer aux chaussures. D'ailleurs, aujourd'hui elle ne mets que des mocassins a cuire. De qualité je précise. Ses jambes, sont douce, elle ne s'épile pas, vue qu'elle n'en a pas tant que ça, et les poils qu'elle a son presque invisible, ils sont blond... Donc, des jambes longues et fines, montons jusqu'à ses délicieuses cuisses. Jusqu'ici, elle mets des chaussettes, pour cacher ses jambes, elle n'aime pas trop qu'on la traite de baguette -elle n'est quand même pas si maigre- comme au collège, Et donc, des chaussettes, la plupart du temps a rayures noir et blanche. Si notre délicieuse Haruka soulevait sa jupe, oh tiens avant de regarder sous sa jupe, regardons, ses jupes ! Elle en a tellement. Une jupe courte avec volant bouclé au fond, multi-couches en tissus différents, petite ceinture à la taille, des jupes courtes avec volants ou encore des jupes a motifs avec de jolis nœuds papillon noir en ornement, accompagné avec de la dentelles noires et blancs autour de la jupe, en polyester donc la jupe est douce, fluide, légère! M'enfin, vous en avez assez entendus parler de ses jupes non ?Et bien voici le moment que vous attendez tous mes très chers amis. Lorsque notre Haruka se penche vers l'avant, ou s'accroupit, ou encore soulève sa jupe, qu'est que l'on retrouve ? Je ne mentirais pas elle porte assez souvent de petites culottes a rayures, soit rouge et blanc, rose et blanc, noir et blanc, bleu et blanc, ou a petit point, avec de la dentelles, quelque chose qu'elle adore spécialement, aussi, elle ne met que du cent pour cent coton, elle a la peau assez fragile nous dirons, bien... Je ne voudrais pas passer pour une perverse mais j'avouerais qu'elle a de petites fesses, bien ronde, assez bien, sous sa jupe.

M'enfin, arrêtons de parler de ça ainsi, remontons un peu plus vers sa taille, elle n'a pas de ventre - si elle en a un mais pas dans ce sens là -, sans pour autant dire que c'est un mannequin mais de coté, on ne voit rien qui sort de trop. C'est toujours aussi doux en tout cas...Remontons un peu plus vers la poitrine... Et bien, là. C'est tout le complexe de cette dernière, habillée, on ne voit rien, elle est quasiment plate en impression. Mais je dirais que ça tiens dans dans la main. Si vous voulez touchez bien entendus. ♥. Et j'ajouterais que le bout est tout rosie. # Mur.# Bref, assez rigoler, je dirais que pour ses soutifs ils sont tout simplement assortis a ses petites culottes, que c'est mignon ! M'enfin, parlons un peu de ce qu'elle porte ici... Pendant ses jours en dehors de l'école elle porte une chemise blanche a volants noirs avec un nœud papillon au col, noir aussi, avec des manches ballons, de la dentelles noires à la base de la chemise, ou encore sa chemise Cat favori, c'est une chemise blanche à petit pois noir et manches courtes. Avec une capuche avec oreilles de chat. Et une broderie de chat dans le dos et sur sur la poitrine a droite. Laçage avec ruban de satin rouge. Vous l'avez devinez ? Que la petite Haruka était une amoureuse du style gothique lolita ? D'ailleurs elle met très bien ce genre de robes noires avec tulles, rubans et passementeries blanches. Laçage au ruban de satin noir au dos. Ça lui va parfaitement ce style là. Sinon a l'école, elle porte son uniforme, comprenant une marinière manches longues, zip sur le devant et agrafes au col. Le plus est la dentelle à la place des bandes de satin habituelles. en blanc et noir. Et une jupe couleur bleu marine, courte plissée avec élastique. C'est mignon non ?


Bref continuons de regarder cette petite et délicieuse Haruka, après avoir parler de tout ça, nous allons, regarder ce dernier petit cou, qui donne si envie... Ailleurs qu'a l'école, elle porte un collier au ras du cou noir a dentelle, en tissus bien entendus, avec une serrure comme pendentif, mais comme vous l'aurez devinez cette serrure est en argent. Son visage, ah oui, je n'en ai pas encore parlé...Je dirais, qu'elle a un menton normal, pas du tout pointus, comme celui des affreux manga comme sailor moon ! Non...Puis au dessus de son menton, il y a de délicieuse lèvres rosies, elles le sont naturellement sans aucun gloss ou rouge à lèvres. D'ailleurs elle s'amuse a les mordiller presque tout le temps, son nez est normal, et elle a de grand yeux bleu, naturellement, d'un air blazer. Ses yeux sont d'un rose, grenas, ou, rouge foncé, je ne sais pas, les deux, c'est un magnifique dégradé qui rend ses yeux si attirant. On pourrait se perdre dans cet accord sublime...

Puis, ses joues, sont normale aussi et rosie, de temps en temps, après elle rougit beaucoup Haruka, jusqu'aux oreilles même. Elle n'a pas le front large de cette idiote de Sakura dans naruto, non un front tout a fait normal juste comme il faut. D'ailleurs n'oublions pas l'essentiel. Ses cheveux. D'un noir charbon, même s'ils ne gardent pas tout le temps la même couleur, après tout les cheveux reflète notre humeur. Donc, au soleil ou a l'ombre ils sont différent, soit noir claire avec des nuances bleu, soit noir sans aucune nuance. J'ajouterais aussi qu'elle adore mettre une barrette sur le coté droit de sa frange, une barrette en forme de fleure rose, ou de trèfle noir ou un noeuds papillon. D'ailleurs, comment se coiffe cette petite Haruka ? Et bien la plupart du temps elle se met des couettes de chaque cotés de sa tête. Les ornant avec des rubans en satin noir, a nœud papillon. ♥ D'ailleurs, ses cheveux sont très très long, ils lui arrive jusqu'au genoux une fois lâché et ils sont très lisse. Bien entretenus. Et puis toutes les japonaises on de beaux cheveux !

Voilà, j'espère que quand vous la verrez vous aussi dans la rue vous direz, mais quelle mignonne créature de Dieu. Après tout, elle est totalement adorable, douce, et elle a l'air tout a fait appétissante, oui, je vous donne envie mais n'est ce pas normal entre nous ? C'est bien le but que mon personnage vous donne envie, tout aussi bien qu'il vous plaise. Je tiens a préciser quelque chose que j'ai oublié. La petite Haruka en plus de ses chaussettes hautes, ne se sépare jamais d'une sacoche noir avec un un porte clef en forme de petit lapin gothique noir avec un coeur brisé sur son torse en rouge.

Si elle n'est pas une ravissante demoiselle si pure, qui est-elle ? Pas une horreur en tout cas, non. Elle est belle, ce n'est pas la plus magnifique, malgré tout, elle est quand même ravissante. Mais on peut dire qu'elle est le contraire de la petite fillette que tout le monde imagine lorsqu'on dit "Haruka". Ah, j'ai l'impression d'avoir oublié de vous parlez de ses gouts...Flûte. Sa couleur favoris, le violet et le noir. Elle aime les rayures et les tâches de vaches. D'ailleurs son pyjama d'hiver composé de deux pièce, une chemise et un pantalon son taché a la vache. Ou au Dalmatien, a vous de voir. Pas besoin de vous re-décrire l'original, vous n'avez qu'à lever les yeux. Passons à la suite mes chéris.♥.


Psychological Database





Bien, bien, bien. D'après vous, je vais sans doute faire comme tout le monde, et commencer par dire, Haruka est gentille et tout ça ? Non, j'veux de l'originalité, alors je vais essayé d'éviter de la décrire comme sur toutes les autres présentations.Tout le monde sait que les parents répètent toujours, qu'il ne faut pas se fier aux apparences non ? Est ce que vous les écoutez ? Quand ils disent aussi qu'il ne faut pas parler aux inconnus, est ce que vous les écoutez ? Bien entendus, lorsque l'on a reçus une éducation stricte on devient, comme un robot programmé par ses parents. C'est triste n'est ce pas ? Et bien, c'est le cas de la jeune Haruka.Elle a grandit cernée, par les dires de sa mère, elle croyait tout ce qu'elle lui disait. Si elle lui demandait quelque chose comme par exemple une maison de poupées. Sa mère trouvait rapidement une excuse pour lui dire que c'était pour les grandes filles et que quand elle sera plus grande elle en aura une. Ou alors qu'elle ne doit pas parler aux autres. Qu'elle ne devait pas parler aux messieurs plus âgée qu'elle. Limite si elle avait le droit de jouer. En gros, elle lui disait que le plus important était ses études. Haruka naïve. Oui. Mais le caractère de cette dernière a été décidé par sa mère. Il faut l'avouer. Pour sa mère, Haruka devait se comporter comme une vrai lady.Ravissante et calme. Elle se devait de se comporter ainsi.

Depuis son enfance, Haruka est une personne réservée. Petite fille, lorsqu'elle fit son entrée en primaire, elle n’osait pas aborder ses camarades de classe et préférait rester dans son coin. De nature très timide,elle rougissait furieusement pour peu et demeurait seule tant en classe qu’ailleurs. Ses camarades la persécutèrent, alors que la petite fille qu'elle était, à cette époque, était sans défense, frêle et fragile, ignorant comment se protéger. Toutes ces insanités et ces rires moqueurs qu'elle devait à subir la hantèrent même jusque dans ses nuits. Terrorisé par ces années d’éducation, elle parlait si peu que certains pensaient d'elle qu'elle était muette.Elle entra bientôt dans sa période de puberté, et son corps féminin qui se développait l'effrayait quelque peu. Son père eut tout fait de la rassurer, alors qu'elle devenait une jeune fille et pouvait susciter le désir chez les hommes. Pourtant, en apparence physique, elle avait l'impression de demeurer une petite fille. Malgré cela,elle parvint tout de même à séduire quelqu'un. Et ce qui devait arriver arriva... Une jeune fille fragile, frêle et sans défense, rien de plus attachant.Haruka s'était forgé comme une carapace autour d'elle, depuis son entrée au collège, et elle ne donna aucune chance aux garçons qui tentaient, inlassablement, de la séduire.Du coup on l'appelait Miss baguettes ou Miss coincée.Personne n'avait pensé que c'était malgré elle, personne. A l'école comme à la maison, Haruka restait seule. Soit dans sa chambre, soit sur le toit de chez elle. Avant un certain évènement, la jeune fille parlait normalement. M'enfin, maintenant, sa langue elle la tient, bien a l'intérieure de sa bouche.

Un ange ? Oui totalement. Ce que nous avons là est plutôt l'ange parfait.

Tout d'abord, Haruka n'est pas si compliquée, ou pas ! Il est parfois difficile de savoir à quoi elle pense, tandis qu'à certains moment, on lit clairement sur son visage. Souvent trahis par ses émotions, on peut donc la qualifier d'émotive. Quand elle est gênée, elle rougit, quand elle a mal, elle pleure, quand elle est heureuse, elle sourit -si c'est un sourire le sourire qu'elle vous fait ! xD-et quand elle est en colère, vous en payez le prix. Ces changement d'humeur presque incessant font l'une des particularités de la jeune fille. Il n'y a pas d'explication très concrète à cela, certains se contenterait de dire qu'elle ne sait pas ce qu'elle veut, d'autres diraient qu'elle se cherche encore (ça c'est un coup des psychologues pour enfant à deux balles). Impossible de trancher, les deux pourraient avoir l'air vrai, mais la tête de la demoiselle est labyrinthique, on s'y perd dès qu'on tente d'ouvrir les portes de son jardin secret.

Ne voyez-vous pas qu'elle est si belle ? Peut-être avez-vous craqué. La mignonnette possède une beauté pure et innocente, tel son regard d'enfant, elle vous charme avec tendresse, vous regarde avec douceur, elle rit de sa voix fluette. Haruka, charmante demoiselle comparable à un ange. Voyez-vous maintenant ? Elle est innocente, incapable de faire du mal, voyons... Dans son petit uniforme scolaire, se tortillant de chaque côté, n'est-elle pas à croquer ? Ne désirez-vous pas l'enlevez ? Peut-être, mais la voir souffrir serait trop dure à supporter, une fillette si douce, si gentille, c'est impossible. Haruka est un ange, un vrai.

Ces petites manies que nous avons tous, Haruka aussi en a. Elle est certes discrète, mais savez vous pourquoi ? Oui ? Bien sûr que non. La jeune fille se cache tout simplement des liens, pourquoi ? Elle n'y croit pas. Sûre d'elle, sûr de ces propos et bornée, elle ne croit que ce qu'elle veut. C'est impossible de lui faire changé d'idée, elle pourrait sourire pour dire que c'est ok, qu'elle a compris, mais au fond, elle reste profondément persuadé de ce qu'elle pense. Têtue comme une mule, mais certes très intelligente. Parfois on dit qu'elle a un petit pois a la place du cerveau. Mais qu'est ce que vous en savez exactement ? Rien. La jeune fille est facile a vexée a blessée. Et quand c'est le cas sa réaction reste soit normal, soit elle commence a pleuré ou tout simplement a dire tout genre de méchanceté... Tout en restant polis, Haruka est très poli. On dit qu'elle est gentille, adorable... Mais ce ne sont que les dires des garçons. On se demande parfois si c'est bien de leur faire confiance. A cette espèce humaine masculine. Après tout, les filles doivent s'entendre entre elles. Mais Haruka éprouve une grande peur envers elles. Elle ne les déteste pas. Elle en a juste peur. Elle les trouvent compliquées, elles les trouvent stupide de la trouver différente. Mais elle l'avoue elle même.

「 Je suis différente... 」

Donc, elle, elle et toujours elle, Haruka. La jeune fille calme et innocente. Qui reste loin des autres pour soit disant se protéger des sentiments des autres. Cette petite ne comprends pas que les filles a leur age commence a changé, donc si elles remarquent qu'une fille est différente d'elles, elles lui montrent qu'elles la haïssent. Pour la détruire, et la faire changé de camps. Haru connait ça. Haruka connait tout ça. Mais elle n'en a rien a faire. Têtue comme elle est, la jeune fille ne fait pas attention qu'a elle. Mais quand elle a finalement une amie, elle fait de son mieux pour qu'elle se sente bien en sa compagnie. Mais regrette rapidement lorsqu'elle se rend compte que sa soit disant amie, se fout d'elle. Sans rage sans haine, sans rancune. Haruka s'éloigne encore et redeviens toujours la fille seule et renfermée qu'elle est. Il ne faut pas lui en vouloir, ce n'est pas sa faute.

「 On ne me comprends pas... 」

La petite ne fait jamais attention a ses sentiments lorsqu'elle est avec quelqu'un, elle fait attention aux sentiments de celui a qui elle s'adresse, elle ne veut pas qu'on le blesse, qu'on le vexe, ou que l'on se moque de lui. Elle est comme ça. Et personne ne lui fournis de l'attention en retour. Mais elle n'en veut a personne. A chaque fois qu'elle a un problème avec quelqu'un, elle s'en veut d'abord a elle même et seulement elle. Pourquoi ? C'est simple, elle se reproche d'avoir existé elle souhaite disparaitre ainsi, ce dernier ce sentira mieux...

Aimer.

Oui, elle est déjà tombé amoureuse. Mais a quoi ça sert ? A être toute heureuse rien que quand la personne que l'on aime nous souris nous parle ? Lorsque l'on ne regarde que lui...Et que notre cœur se mets a battre rien que quand il passe a coté. Et pour finalement l'aimer silencieusement, être jalouse des filles qui l'approche, être jalouse de tout ceux qui on le droit de le voir sourire... D'être a ses cotés, de le toucher et de l'appeler par son prénom. C'est quelque chose qui lui est interdit. Après tout, ce qui compte dans la vie c'est les études ! Ni plus ni moins. C'est que sa mère lui a fait comprendre. Et d'ailleurs des fois elle l'avoue qu'elle a envie d'aimer et d'être aimer...Mais elle a trop peur que tout s'arrête d'un coup. Sa plus grande qualité la gentillesse. Haruka est naïve, elle est gentille, même trop gentille. Ne sachant pas du tout être possessive ou encore agressive, ou même hypocrite. Le pire c'est qu'elle ne sait pas détester les personnes qui lui font du mal. Alors on dirait que son plus grand défaut est sa plus grande qualité, sa gentillesse excessive. Ce qui devient aussi son point faible. N'est ce pas triste ? De devoir se faire avoir a chaque fois ? Mais d'après ce qu'on lui dit cela l'aidera a devenir plus forte après. Bien qu'elle ne fait que se sentir encore plus faible et déprimée.L'un de ses amis, ce qui est rare qu'elle en a lui répétait qu'elle devait avoir confiance en elle, or elle n'a pas confiance en elle. Ce qui la rends la proie de plusieurs personnes qui ne cherchent qu'a s'amuser. Elle est convaincu qu'elle deviendra plus forte après tout ça.Et elle le deviendra.

Ce qu'elle aime ?

Je commencerais par les friandises, elle adore ça, elle en raffole, le chocolat blanc et noir, caramel, les pommes d'amour caramélisé ou au chocolat, les pockys, les bonbons fruitées mais surtout, les sucettes, au citron et a la fraise et même au coca. Ensuite, question routine, elle aime beaucoup le calme et la sérénité. Regarder les nuages traversé le ciel lentement. Se balader en compagnie de son lapin blanc sous le nom de S-kun. Rester seule. Nager dans la piscine quand il n y a personne. Qu'on lui caresse les cheveux. La dentelle aussi. ♥. Tout ce qui est mignon et qui a un rapport avec les lapins. Les rayures aussi. Regarder l'eau couler tranquillement. Et elle a une attirance non expliqué pour les insectes. Les fourmis surtout, elle s'amuse a cherché des fourmilières pour compter les fourmis. C'est idiot certes. Mais elle est comme ça. J'ai oublié de dire qu'elle adore les barrettes et les truc en forme d'étoiles...Euh Truc ? Genre des barrettes et des badges. Elle aime aussi lire, elle passe assez de temps dans la bibliothèque pour lire et lire et lire...

Ce qu'elle n'aime pas. Je dirais les mensonges et les menteurs surtout. Les endroits trop bonder de gens, n'aimant pas se retrouver seule avec quelqu'un d'autre dans un endroit clos. Elle n'aime pas l'orage et il faut avouer qu'elle a peur des tempêtes. Aussi je dirais que la chaleur elle ne la supporte pas, il lui arrive même de rester dans sa salle de bain dans sa baignoire, pour éviter de sentir la chaleur. Coté vêtement elle n'aime pas les pantalons et les jupes longues, trouvant ça trop gênant pour marcher. Bah oui, ça se met entre les jambes et les cuisses et c'est embarrassant...


Background


Son Histoire ? Et bien. Je vous avouerais qu'elle est assez longue. Me lirez vous quand même ? Si oui, je vous demanderez de ne pas la raconter à d'autre. Bien.Emiko femme ravissante et délicieuse, vivant dans les quartiers chic de Osaka. Depuis sa plus tendre enfance, elle était mal vue pas ses camarades de classe. Qui la traitait de Barbie. Après tout les japonais ne pouvait être blond, et les garçons devaient bien montrer leur affection de différentes manières.D'ailleurs, Emiko, était complexé par sa couleur de cheveux. Et avait tendance a se cacher ses dernier sous un béret. Mais bien entendus on ne la laissait pas tranquille. Le surnom de boucle d'or la suivit jusqu'au lycée. Mais Bien entendus, les filles jalouse de sa beauté essayèrent de se rapprocher d'elle. Emiko tendre et gentille accepta leur amitié. Et les suivit a la réserve ou elles allaient lui coupé sa ravissante chevelure. Elle en avaient conscience de ce qu'elles allaient faire, mais ne montra point de résistance quand soudainement on ouvrit la porte. C'était Akira. Un très beau jeune homme. D'ailleurs il était parmi les plus beau délinquants du lycée. Il arriva ce jour là les cheveux teint en blond. Emiko, les joues rosies le regardait sans trop comprendre, ce garçon a qui elle n'avait jamais adressé la parole, qui venait l'aider là, maintenant...

Il avait l'air énervé et tellement sexy tout en sueur sous son uniforme d'été. Il hurla comme un malade sur les trois chipies qui ne pouvaient rien dire, apeuré elle laissèrent tombé la paire de ciseau a terre et sortir de la réserve en courant. Emiko se retrouva alors seule en face de ce jeune homme. Elle se sentait toute bizarre le regardant de son air surprise. Ce dernier croisant son regard rougit violemment et s'approcha pour lui hurlé a la figure.

« E-EMIKO-San !! Ne fais pas attention aux fausses paroles des autres ! Tu as une très belle chevelure et tu es jolie comme ça ! »

Lorsque ce dernier se rendit compte de ce qu'il avait dit, il ressortit rapidement de la pièce la laissant seule assise par terre. Avec une envie de fondre en larme. C'était la première fois qu'on lui disait qu'elle avait de beaux cheveux. Et ça la rendit assez heureuse. Cette dernière, se redressa regardant les ciseaux a terre puis quitta la réserve. A la fin des cours, elle vit Akira, devant l'entrée du lycée qui la regardait l'air furieux il semblait l'attendre, non il attendait surement une autre personne, impossible que ce soit Emiko. Elle passa juste devant le coeur battant a tout rompre, lorsqu'il la rattrapa par son sac la regardant de son air tout timide. Faut dire qu'un délinquant qui rougissait c'était pas tout les jours qu'on voit ça. Il se proposa pour la raccompagner et timidement, elle accepta sa proposition. Tout le long de la route, ils n'osèrent pas vraiment se parler, lorsque finalement Emiko dit.

« Je suis arrivée. »

Akira fut grandement surprit de voir sa demeure, ça ne ressemblait pas a une maison mais a un château ! Toussotant il regarda Emiko et lui dit sur son ton fier et sûr de lui.

« Je te raccompagnerais tout les jours, comme ça elles éviteront de t'embêter. »

Il esquissa un léger sourire et s'en alla rapidement, pour pas qu'elle refuse sa proposition. Ce jour là. Ils étaient tombé amoureux l'un de l'autre. N'était ce pas mignon ? Les jours d'après, la rumeur comme quoi Akira était devenus l'esclave d'Emiko retentit dans tout le lycée. Ce qui l'énerva. Et ce qui gêna Emiko. Elle était source de problèmes là non ? Triste elle alla le voir, pour finalement lui demander de ne plus lui parler parce qu'elle était source de problèmes. Il refusa simplement et continua a la suivre partout. Jusqu'au jour ou il découvrit qui était la personne qui racontait ce genre de sottises. C'était son meilleure ami, Saito. Enervé il le plaqua contre un mur et lui hurla dessus, voulant a tout pris comprendre pourquoi il faisait ça. Sa réponse fut simple et brève.

« J'n'veux pas vous voir ensemble, je suis amoureux d'Emiko. »

Les deux amis, étaient tout deux amoureux de la même personne. Akira se sentait perdus devant la bêtise de Saito et son amour caché pour Emiko. Il le poussa et s'en alla errant toute la nuit dans les bars. Revint saoul devant la demeure d'Emiko avec une guitare. Jouant maladroitement et chantant une stupide sérénade.

« Emikoooo, ma douceuuuh roseuuh de la nuit. ♥.
Je t'aime vraiment très foreuuuh.
Mais je sais pas quoi faire pour devenir le prince de tes rêves.
EMIKOOOO EMIKOOO ! »

C'est soudainement qu'il reçois l'oreiller d'Emiko sur la tronche, les joues rouges, elle le regardait depuis le balcon, ce dernier croisa son regard et lui fit une révérence lorsqu'un voisin se mit a hurler.

« Y EN A QUI DORMENT MERDE ! JE VAIS APPELER LA POLICE. »

Le paysan s'échappa envois un baisé dans les airs a la jeune fille qui l'attrapa et le colla a son cœur souriante. Les joues toujours tomate elle revint dans sa chambres en tournoyant sur elle même et finit sur son lit l'air tout amoureuse, serrant son ours en peluche contre elle, elle souriait, semblait paisiblement heureuse. D'ailleurs a cause de ce charmant paysan, cette douce princesse ne pu s'endormir cette nuit là. Mais le lendemain matin, elle était radieuse, même avec des cernes sous les yeux. Elle était belle quand même. Et elle n'osait pas regarder Akira qui d'ailleurs, lui avait un mal de chien a la tête. Fallait s'y attendre ! Ce n'est que pendant la récréation qu'il alla la rejoindre sur un banc s'allongeant et déposant sa tête sur ses cuisses pour réclamer amour et tendresse. Et d'ailleurs Emiko lui en offrais. Au loin Saito les regardait, l'air mécontent de ne pas avoir droit a ce genre de gestes et décida d'avoir Emiko avant son meilleure ami. C'était dégueulasse nous dirons.Il alla en classe pour prendre un cahier et un stylo et se mit a écrire, une lettre.

«Emiko...Ma tendre. Rejoins moi dans la réserve après les cours.
Je t'y attendrais Emiko...Je t'aime tellement.
Avec tout mon amour Akira.»

Cette lettre il la déposa sur le bureau d'Emiko qui après avoir lu ce petit mot, passa ses heures de cours a se demander ce que lui préparait Akira. Mais c'était quand même louche qu'il lui demande de le rejoindre là bas. Mais bon, idiote comme elle est. Elle ne se doutait de rien. Et après les cours alla rejoindre celui qu'elle croyait être Akira dans la réserve. Dans la réserve il faisait noir et la lumière ne marchait pas, elle pénétra timidement, hésitante quand même lorsque soudainement elle sentit des bras autour d'elle ne pouvant hurler croyant que C'était Akira. Saito la plaqua contre le mur l'empêchant de voir son visage. Lorsque soudainement, Akira apparus comme un héros assommant Saito il attira Emiko loin de lui et sortit de la réserve énervé, il l'a conduit rapidement jusqu'à chez elle. Cette dernière pour remercier ce valeureux chevalier déposa un baisé contre ses lèvres et s'échappa rapidement allant ouvrir la porte puis la referme rapidement, laissant Akira là, les joues rouges ne comprenant pas vraiment ce qui s'était passé a l'instant. Cela faisait, genre cinq minutes, qu'il était là aussi troublé, Emiko ouvrit la porte et revint lui dire a l'oreille deux mots que l'on connait tous.

« Je t'aime... »

Sur ces mots elle revint a nouveau a l'entrée refermant lentement la porte ne le quittant pas du regard.Ce dernier baissa la tête mis ses mains dans ses poches et se retourna pour marcher un peu plus loin, elle fut triste de ne pas le voir répondre a ses sentiments, lorsqu'elle l'entendis hurler du bout de la rue qu'il l'aimait aussi. Elle se sentit embarrassé. Et préféra retourner dans sa chambre silencieusement, pour finalement se jeter sur le lit et s'enrouler dans la couette répétant qu'elle l'aimait.

Vous allez me dire qu'on dirait une histoire a l'eau de rose ? Et bien c'est le cas. Mais bien entendus les parents d'Emiko n'étaient pas d'accord sur le fait qu'elle sortait avec un délinquant comme Akira. Et donc, son père, alla parler a ce dernier. Lui demandant de ne plus toucher a sa fille sur un ton plutôt menaçant, mais c'est alors qu'Akira fit preuve d'élégance et refusa simplement répétant qu'il aimait Emiko et qu'il voulait être a ses cotés. Le père d'Emiko pensait que c'était ça la jeunesse, mais en fait non...

Au vacances d'été, Akira arriva habillé en costume de pingouin et demanda la main d'Emiko. Il était même accompagné de sa mère, qui était vraiment charmant, se mettant a genoux devant Emiko il répéta.

« Oh princesse de mes, rêves accepteriez vous un simple paysan comme moi en tant que maris ? »

C'est a dire qu'a ce moment là, les parents de la jeune fille prirent conscience de leur erreur ils avaient mal traité le jeune homme sans le connaitre, comme quoi il ne faut jamais se fier aux apparences. Et c'est là, l'histoire d'Emiko et Akira ma petite Haruka... Dis-je en déposant un baisé sur le front de notre bébé. Oui, comme je passais mes nuits a l'hôpital avec elle, je racontais chaque nuit, la même histoire, pour lui montrer a quel point ses parents s'aimaient et s'aiment toujours. Dis-je en adressant un sourire a Akira qui déposa un baisé sur mon front. Puis celui de notre petite fille, et comme vous l'aurez devinez, nous nous sommes marier et nous avons aujourd'hui notre second enfant ensemble. Après quelques jours nous avons pu revenir a la maison, mes parents étaient heureux de voir ma petite fille, maman la trouvé ravissante et mon père ne cessait de répéter qu'il était grand père, j'en avais les larmes aux yeux restant dans les bras d'Akira qui semblait aussi si heureux. Ajoutant que les deux princesses de la maison devaient se reposer, il me souleva dans ses bras pour me conduire, a notre chambre suivit de mes parents qui ne cessaient d'embrasser Haruka. Akira me déposa sur le lit puis mes parents me laissèrent la petite que j'ai déposé prêt de moi, elle était sage et ne pleurait presque pas, a part quand elle avait faim. Et la nuit, elle arrivait a dormir entre nous deux, sans se faire écraser, et heureusement, parce que Akira au début, n'était pas du tout habitué et marmonnait toute la nuit. Il ne savait même pas de quel coté dormir qu'il finissait par dormir sur une chaise et gueulait le matin qu'il avait mal aux os. On vivait chez mes parents, vue qu'ils refusaient que je m'éloigne d'eux. Et pourtant, un soir ils avaient décider d'aller aux sources se relaxer un peu.Ils n'avaient pas hésité a prendre la voiture cette nuit là.Et d'ailleurs ils ne revinrent jamais. Shizuna et Ryusuke étaient mort dans un accident de voiture. Shizuna morte d'une hémorragie interne et Ryusuke d'un arrêt cardiaque immédiat.Une semaine après les funérailles. On étaient devenus trop occupé et on avait personne pour garder Haruka qui grandissait jour après jour son grand frère lui vait école et quand même il ne peut s'occuper d'elle. J'ai donc arrêté le travail, laissant Akira s'occuper De la petite compagnie de mon père.Il était devenus occupé; très occupé. On avait même plus de temps pour nous deux.Ce qui me stressais assez. Ma vie fut paisible et calme ainsi, Haruka grandissait petit a petit, et en Avril, le onze de ce mois ci nous avions fêter les deux ans de notre petit ange. A son premier anniversaire, toute la famille réunie, On a découper le gâteau puis Akira est retourner au boulot, nous laissant moi et es enfants. Il lui avait offert une barrette, une barrette en forme de fleure rose. Elle était tellement jolie.

« Quelle petite veinarde ma chérie. ♥. »

L'heure d'aller au lit arriva prenant Haruka dans mes bras pour la conduire, a sa chambre. Oui, on avait une chambre rien que pour elle. La déposant dans sont lit je l'ai embrassé et je suis retourner ensuite dans le mien, soupirant de ne plus avoir droit a l'amour que me portait Akira. Je me sentais, seule, pour la première fois de ma vie en famille, et sincèrement, j'espérais que ça n'allait pas durer.Une année passa paisiblement, les jours étaient presque identiques, notre ange avait l'aire d'une adorable poupée française avec ses bouclettes. Elle faisait son entré a l'école ce jour là et n'avait pas du tout envie d'y aller, je la trouvais mignonne, c'était la première fois qu'elle boudait. Je suis descendus, et je l'ai fais descendre aussi, elle chialait, je me suis accroupie pour lui dire a l'oreille.

« Ca iras ma chérie, ne t'inquiète pas, je reviendrais à midi, maman t'aime fort. »

A ces mots elle se calma et me suivit vers l'entrée, puis m'attrapa la main me demandant de me pencher, et elle m'embrassa sur le front répondant a mon je t'aime par un autre. N'est elle pas adorable et mignonne ? Elle partie ensuite prenant la main de son professeur qui la conduit en classe. Je ne mentirais pas, j'étais inquiète Akira aussi, il appelait toutes les 10 minutes. Et moi je faisais les cents pas devant l'école je suis allé cherché un café et je suis revenus regardé l'entrée de l'école j'étais vraiment angoissée, mon cœur battait tellement vite et fort que ça me faisait mal. Et puis a midi, Haruka sortit en larmes et couru vers moi mais trébucha avant d'arriver et ses petits camarades vinrent se moquer d'elle. Elle ne put que pleurer beaucoup plus fort je me suis précipité vers elle la prenant dans mes bras pour la consoler, grondant les autres garçons. Haruka pleurait dans mes bras comme elle ne l'avait jamais fait, alors, énervée je l'ai fait monté dans la voiture essayant de la comprendre, lui demandant de se calmer ses premiers mots furent.

« Mama, ils sont méchant avec moi, je ne veux pas revenir ! »

J'avais l'air encore plus triste qu'elle, je l'ai serré contre moi lui caressant les cheveux répétant pas tout bas que c'était la vie et que c'était comme ça que l'on grandissait je lui ai fais comprendre qu'après ça elle deviendra plus forte comme son père.

« C-comme papa ? »

« Oui, ma chérie, comme papa et encore plus forte encore. ♥. »

Elle esquissa un simple sourire alla s'assoir derrière en me disant qu'elle continuera a venir à l'école toute sa vie, si elle va grandir et devenir comme son père. Cela m'a fait rire, j'ai mis ma ceinture de sécurité et j'ai fais démarré pour conduire et revenir chez nous. Cet après midi là on s'est amusée a jouer à la princesse et Haruka s'était tellement amusée qu'elle n'a même pas attendus le retour d'Akira pour s'endormir. Je l'ai porté a son lit et je me suis assoupis a ses cotés. Vers Minuit, j'ai sentis des lèvres contre mon cou puis ma joue, Akira était rentré, il m'embrassa et me souleva pour me déposer au lit s'allongeant a mes cotés, me murmurant qu'il m'aimait, je me sentais heureuse...Passant mes bras autour de son cou, j'ai déposé mes lèvres sur les siennes, les pressant chaudement, alors qu'il me caressais le dos. Laissant une chance à nos langues de se toucher a plusieurs reprises, je l'avoues, qu'il m'avait tellement manqué, je n'avais droit qu'a de simple baisé...Mais là. ♥. Bref la suite nous importe peu !

[...]

Ma femme, Emiko, avait laissé son travail pour s'occuper de Haruka, et j'admirais vraiment cet action, j'avouerais que ma joie n'était pas vraiment complète, j'aurais aimé passé plus de temps avec elle.M'enfin, Les trois années qui suivirent furent les dernières que nous allions passé entant que famille. Pourquoi ? Et bien...Ce n'est pas ma faute, ni celle de Haruka ou encore celle de son grand frère.A ses trois ans Haruka passait déjà ses journées d'été assise devant la piscine de notre jardin, n'osant jamais se mettre en maillot de bain et y nager, d'ailleurs en tant que popa, j'essayais de lui apprendre mais elle n'aimait pas trop ça. Elle avait trop peur de la profondeur. M'enfin, même quand je la portais sur mes épaules, elle n'aimait pas ça, alors bon. Elle restait au bord, et je venais l'embêter histoire de la voir rire, mais rien, Haruka semblait tellement loin de nous, qui étions ses parents. Puis vint la fois ou nous sommes aller a la plage, on était sous notre parasol, la surveillant elle qui jouait au bord de l'eau et sauté sur les petite vague. En tournant la tête un court instant elle avait disparut.Effrayer en s'était mis a la cherché partout, a demander aux autres gens, mais rien, personne ne l'avait vue, Emiko pleurait et ça me mettait la pression j'étais énervé et peiné de perdre ma fille comme ça, de plus jamais la revoir ? Ce n'est qu'après que tout le monde soit partit que l'on découvrit Haruka dans le parking entrain de nous attendre en pleurant, en s'approchant d'elle en la serrant fort contre nous lui demandant ou elle était passé, sa réplique fut :

« Je-je vous trouvais plus et...Et j'ai pensé que vous m'avez oubliez...Et je suis venue ici... »

Bien sûr jamais on ne fera ça, Emiko la serrait fort contre elle sanglotant, montant a l'arrière de la voiture avec elle, ne la quittant plus, je peux dire. Que ce jour là, c'était la première fois que je voyais Emiko agir ainsi. Une fois chez nous, on avait pris un bain tous ensemble, bien sûr que j'avais mon caleçon, je pouvais pas laisser mes enfants voir, mon hum hum. *toussote.* M'enfin, nous avons même dormis dans le même lit, un bisous chacun, Un pour maman,un pour Jun, un pour Haruka, et un pour moi, un pour Haruka, et deux pour moi et deux pour maman, adorable notre enfant. ♥. A son anniversaire de cette année, elle avait reçus un ours en peluche de la part d'Emiko et de ma part un jolie petit lapin blanc,et elle n'arrivait pas du tout a se décidé pour son nom, chaque minute, il en avait un nouveau, tant qu'elle s'amusait, je pense que tout allait pour le mieux. Et c'était tant mieux. Et puis le travail et la société grandissait, et on a dut quitter le japon pour l'Australie, la société aussi avait déménager là bas. Au début ce fut dur pour chacun d'entre nous. Pour Haruka et Jun son frère, ils devaient apprendre la langue, et aussi redoubler leur classe.

Pour moi Haruka ce fut dur, je n'arrivais pas a m'adapter a ces gens, ils semblaient toujours tous si attirer par les asiatiques et quand on me voyait en se mettait a faire ce genre de grimace, genre se faire brider les yeux des doigts. C'était des enfantillages comme ça que je n'appréciais vraiment pas. Je menais une vie tranquille j'avais tout ce que je désirais à la maison, des peluches, des jeux des vêtements, mon père voulait même m'offrir une voiture bientôt. Je n'avais que dix ans et il me promettais déjà ça. Mon frère lui ne semblait pas détester cet endroit, mais on e parlait vraiment très peu et quand on se parlait je me sentais assez indésirable. Deux années s'étaient écrouler, j'avais maintenant douze ans, le collège ! On y apprends des choses, moi ? Oh oui l'élève modèle, de quoi être fière ! Et mes parents l'étaient vraiment. Contrairement a mon frère. Qui lui passait le trois quart de son temps a le passer en bonne compagnie. Il disait qu'il devait profiter du fait qu'il soit asiatique et qu'ici il n y en avait pas une tonne. Il avait raison. Mon coté asiatique attirait bien des jeunes hommes. Mais je n'étais qu'aux collèges et je refusais tout ceux qui m'abordait. D'ou le début des rumeurs a mon sujet. On dit d'abord après avoir vu un certain film que j'étais Sadako la fille qui venait du japon apportant une malédiction sur eux. Mais qu'est ce qu'ils racontaient...? La fin de mon année scolaire était toute aussi triste en effet. Rien a raconter, jusqu'a mon entrée au lycée. Mon premier jour au lycée fut aussi médiocre que le premier jour de chacun d'entre vous. Cette impression d'être tomber sur une autre planète tout ces styles différents, ces gens différents, cet espèce de racisme entre les étudiants. Et donc je suis rentrée le premier jour chez moi sans n'avoir pu établir aucun contact avec les autres. Le second jour, on m'avait changer de place et avait eu la chance de s'assoir derrière un certain Eden, un beau garçon. Mais cela ne m'intéressa pas au début, je m'occupais plus de mes études que des garçons. Mais les trois reines du lycées l'avaient remarqué et pensaient que j'étais plutôt jolie et que je méritais de faire partie des meilleures filles du lycée ces filles qui se prennent pour des stars. Avec des règles stupide, un petit exemple le lundi pas de sweet, le vendredi elles portent du rose et le jeudi est le seul jour de la semaine ou elles peuvent avoir une queue de cheval. Au début je trouvais ça débile. Mais petit à petit je me suis laissée guider par ça. C'est là ou j'avais commencer a avoir mon style et ma propre personnalité. C'est là que je suis devenus ce que je suis aujourd'hui. Et il y avait une règle que ces filles prenaient a cœur. C'était de ne rien se cacher tout se dire. Et ce fut le jour ou vint mon tour, on m'a demandé de répondre a une certaine question. L'avait-je déjà fait avec un garçon ? Non ! J'allais répondre. Mais l'une des filles n'y avait pas crus. Me sentant sous-estimer, je me suis mise a inventer une première fois imaginaire. Les filles étaient assez heureuse de savoir que j'étais une femme... Mais j'ai insisté qu'elles ne devraient le dire à personne. Elles jurèrent tout les deux. Mais on dit qu'il ne faut jamais faire confiance aux filles. Le lendemain. Tout le lycée l'avait appris. Et c'est là que les rumeurs recommencèrent à nouveau et là que je me suis remise a redevenir la solitaire. Plus d'amies, plus de copains. C'est comme ça que se termina ma première année. La seconde ne fut pas meilleure que la précédente. D'ailleurs au cours de l'année personne ne m'avait agacé jusqu'au jour ou en plein cours l'une des filles me traita de p*te sans plus attendre j'avais répondus, je ne savais pas ce qui m'avais pris, j'ai juste répondus a sa provocation. Et on m'avais punis. Je devais nettoyer le gymnase.

C'est là que j'ai revus Bradley un ami du collège, et il était coller parce qu'il a été renvoyer du cours de science parce que le professeur est homophobe. Oui vous l'avez deviner il était gay et l'assumait pleinement. Et c'est que sans réfléchir je lui ai proposé de jouer les faux hétéro. Et c'est là que je me suis retrouvé a être supplier par ce dernier pour l'aider a le devenir, j'ai quand même refuser au début mais au final. Je lui ai tout dis que ce qui s'était passé avant c'était un pur mensonge, il m'avait crus, et me demanda mon aide amicalement. J'ai accepté de l'aider en lui demandant de se ramener a une certaine fête chez quelqu'un. Là bas, on s'est retrouver dans une chambre. Et tout le lycée était cloitrer devant la porte a écouter, comment le gay pouvait sortir avec ELLE ? C'était la question du jour. On s'est amuser a sauter sur le lit en gémissant a plusieurs reprise pour que ça ai l'air vrai.Je lui avais même laisser un sous-vêtement pour que tout le monde croit qu'il est convertit maintenant. Et ce fut le cas. Et ce n'est que comme ça qu'on profita encore plus de ma gentillesse, je ne savais plus que faire. Et j'en avais marre. Les jours passèrent tout aussi vite et me voilà maintenant loin du lycée. J'avais fini mes études. Et puis un jour j'ai reçus du courrier provenant d'un établissement non loin d'ici. On me recrutait. Pourquoi ? Aucune idée. Mais curieuse et surtout parce que l'idée me plaisait peut être, je me suis laisser tenté. Et me voilà Host à Otaku Mansion.




VOUS


What about you ?

• Prénom et/ou pseudo : Yell ou A-chan, ou encore Sam.
• Âge : 17, bientôt 18.
• Comment avez-vous connu Otaku Mansion ? : Partenariat.
• Commentaire sur le forum : Je suis in love sur l'idée. <3.
• Remarque libre : J'aurais une question concernant l'avatar du personnage que j'ai choisis, est ce que je pourrais lui trouver un personnage exacte à utiliser ? nwn. Si oui voici l'avatar que j'aimerais avoir ; Clique là !
• Le code : {Validé par Abbie}


Dernière édition par Haruka Hoshino le Dim 17 Avr - 2:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Welles

avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 13/03/2011
Master attitré : //
Host préféré : //

Carte d'identité
Popularité: Un peu connu
Relation: célibataire, mais quelqu'un a déjà ses faveurs.

MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Sam 9 Avr - 20:27

Bienvenue à toi Hoshino ! J'aime beaucoup ta fiche et ton style d'écriture.
Même si c'est un peu long ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ergo Vidic

avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 04/04/2011

MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Sam 9 Avr - 22:10

Encore bienvenue !

Je ferai la même remarque sur ta fiche, j'aime beaucoup la façon dont tu écris même si je trouve qu'il y a des passages un peu lourd... =p Lire ta fiche, c'est un peu partir à l'aventure :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haruka Hoshino

avatar


Messages : 40
Date d'inscription : 09/04/2011
Master attitré : Aucun pour l'instant.
Host préféré : Jade ? nwn.
Humeur : Calme et passive.

Carte d'identité
Popularité: Un peu connu
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Dim 10 Avr - 2:17


    M-merci beaucoup. >////<.

✄----------------------------------------------------------------------------


Peut être que si les gens apprenaient à mieux se connaitre, ils apprendront a mieux se parler, puis a mieux s'aimer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taylor McGrey

avatar


Messages : 162
Date d'inscription : 03/03/2011
Master attitré : \\
Host préféré : \\
Humeur : Nekotique :3

Carte d'identité
Popularité: Inconnu
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Dim 10 Avr - 2:57

Bienvenue Haru-chan :3
Je ne vais pas répéter ce que les autres ont déjà dit : ton style est assez drôle (surtout pour la partie physique) et bien structuré ~ 

✄----------------------------------------------------------------------------
Just a little cat, jumping all over ~
I'm so hungry, Invité ~ Feed me, please ♥️

◊ Merci pour le vava, Haru-chan :3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dadadalittle.deviantart.com
Haruka Hoshino

avatar


Messages : 40
Date d'inscription : 09/04/2011
Master attitré : Aucun pour l'instant.
Host préféré : Jade ? nwn.
Humeur : Calme et passive.

Carte d'identité
Popularité: Un peu connu
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Dim 10 Avr - 4:12


    Encore merci. >x<.

✄----------------------------------------------------------------------------


Peut être que si les gens apprenaient à mieux se connaitre, ils apprendront a mieux se parler, puis a mieux s'aimer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abbie Deans Kay

avatar


Messages : 161
Date d'inscription : 07/07/2010

Carte d'identité
Popularité: Populaire
Relation: Célibataire

MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   Dim 10 Avr - 8:04


Bonsoir bonsoir :3
Pardon pour le retard (et ma lenteur quand à la simple lecture d'une fiche !). En tout cas, l'écriture de ta fiche est très originale. Au départ, on peut trouver quelques incohérences, au niveau des yeux. Je pense qu'elle porte des lentilles mais que tu l'as omis. Quand aux fautes d'orthographes, il y en a quelques unes (comme tout le monde) et la plupart concernent les terminaisons des verbes. ER quand "il est en train de manger (ou mordre, pour t'aider), et é quand "il a mangé (mordu !)". Sinon tu es validée ^^ Bienvenue parmi nous~

✄----------------------------------------------------------------------------

« On veut toujours changer notre passé par rapport à notre présent. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Haruka Hoshino — Pretty girl. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Haruka Hoshino — Pretty girl. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Otaku Mansion ::  :: Le livre des noms :: Les admis-